JENNER -The test of time-


24 mars 2020

JENNER_CD_Cover_320.jpg (64 KB)

Groupe : JENNER
Titre : The test of time
Label : Infernö Records
Année : 2020

Après un remaniement de line-up qui voit le départ de sa chanteuse, le retour de sa batteuse, le mouvement temporaire de bassiste, c’est finalement en trio pour l’instant que JENNER continue l’aventure.

Et après l’excellent album « To live is to suffer », sorti il y a trois ans, histoire de faire patienter, les Serbes vous offrent cet ep « The test of time », un trois titres d’un peu moins d’un quart d’heure, qui contient en fin de piste « Young & proud », une reprise du groupe de speed serbe également, DEMONIAC, sorti en 1992 sur leur album « Touch the wind ».

Un trois titres assez court, certes, mais qui ne démérite pas en terme de qualité d’écriture. Si JENNER a ralenti un peu sa cadence speed/thrash pour donner à ses ambiances plus de profondeur, on retrouve tout de même cette signature personnelle qu’elles avaient déjà sur « To live is to suffer ».

« Night without dawn » est accrocheuse ; la voix d’Aleksandra Stamenkovic, en lead vocals, épouse finalement plutôt pas mal la matière old school de JENNER et les guitares même si moins agressives, n’en restent pas moins intensives. Avec nettement plus de passages heavy, tant sur les temps morts qui donnent au morceau cette nouvelle approche, que sur les moments viscéraux qui gardent la rage que l’on connaît chez JENNER, on s’aperçoit que le trio en a encore dans les tripes.

Et il en a vraiment des tripes puisque le titre « The test of time » reprend les bases qui étaient posées sur l’album en revenant à sa vitesse initiale mixée entre speed et thrash ; on assiste à un vrai pugilat des familles, avec agressivité et mélodie qui s’entrechoquent et où les vocaux ont été plus travaillés pour donner plusieurs variations et couleurs au morceau. Un titre de pure hargne.

Finalement pour clore cet Ep, cette reprise de Demoniac se calque à merveille à l’esprit de JENNER car il ne dénature pas de ses congénères présents sur le Ep. Vif, rapide, élégant dans son solo, « Young & proud » aurait pu être écrit par JENNER car sans connaître l’originale, on sent vraiment que cette chanson a pu être une source d’inspiration du groupe et certainement Demoniac lui-même, d’autant plus que, coïncidence ou pas, le guitariste de Demoniac porte le même nom que la bassiste d’origine de JENNER.

En tous les cas, malgré son petit quart d’heure, « The test of time » prouve que JENNER n’est pas le groupe d’un album, et qu’il a largement de quoi vous faire bouger la nuque en réserve.

Arch Gros Barbare

24/03/2020