SEVERE TORTURE -Fisting the sockets-


12 août 2022

SEVERE TORTURE Cover.jpg (154 KB)

Groupe : SEVERE TORTURE

Titre : Fisting the sockets

Label : Season of Mist

Année : 2022

Douze années à trépigner d’impatience, à faire les cents pas devant sa chaîne hi-fi afin d’y insérer un nouveau CD de SEVERE TORTURE. Les néerlandais ont su se faire désirer même s’ils ont occupés ces années à faire quelques apparitions ça et là. Cinq albums au compteur, des débuts chez Hammerheart records, expérience mitigée chez Earache records par manque de soutien du label, ils ont finalement trouvé refuge chez Season of Mist depuis 2010 en y sortant leur album « Slaughtered ».

C’est à nouveau sous les bannières de Season of Mist que SEVERE TORTURE fait son grand retour dans la scène brutal death avec un EP intitulé « Fisting the sockets ». Trois titres pour une durée d’à peine quatorze minutes d’une brutalité infaillible.

Ils nous avaient laissé avec l’album le plus abouti de leur discographie alliant à la perfection le brutal death des deux premiers albums et l’aspect mélodique des deux suivants. Et bien, ils repartent sur les mêmes bases. Une musique à la sonorité unique et reconnaissable au sein d’un essaim de sorties.

D’emblée on se fait attraper par le colbac et coller contre un mur avec le morceau éponyme « Fisting the sockets » écrit par le guitariste Marvin qui n’est pas fâché avec la composition tant le morceau est attrayant. Il nous fallait bien ça pour faire monter la tension et se préparer pour la suite car les deux autres morceaux « Entangled in hate » et « Hands and head not found » sont du même acabit : violents, subtils et accentués par des solos à en faire tourner la tête. On ressent encore cette touche old school qu’ils ont toujours eu dans leur brutal death, cette petite touche qui fait de SEVERE TORTURE un groupe particulier.

Magnifique artwork en noir et blanc, signé Roberto Toderico, typique de ces œuvres qu’on a pu observer auparavant avec Paganizer, Sadistic Intent, Sodom ou bien Thanatos mais plutôt original pour SEVERE TORTURE même si le côté gore est bien évidemment présent.

Un retour réussi et efficace mais qui nous laisse sur notre faim. On est jamais rassasié et on en veut toujours plus. En espérant que cela annonce que du bon pour SEVERE TORTURE et pourquoi pas un futur album à venir !

Le Mexicain

07/08/2022